Pour cela, il se rend dans un palace, seul type d’endroit susceptible de disposer d’une connexion internet, en prétextant être logé dans un autre palace situé dans une autre zone géographique et avoir un besoin urgent de se connecter sur le web. Il s’interroge sur cet “apprentissage majeur” dont il lui avait parlé. Ensuite, le vieil homme invite Julian à la persévérance. Mais il se décide tout de même à prendre la direction de cette montagne, avant de renoncer : “Plus j’avançais vers le mont Skouwo, plus je me cherchais des raisons de ne pas le gravir. En vérité, le succès que l’on a ou pas auprès de l’autre sexe n’a que peu de rapports avec notre apparence physique.”. Ma synthèse en 10 exercices, expériences et/ou messages forts tirés du livre qui m'ont marquée. Il reprend les points un à un et, en se concentrant sur les détails, il finit par trouver assez facilement les raisons qui rendaient impossibles la réalisation de ses rêves, de ses projets, la mise en œuvre de ses idées et, finalement, son accès au bonheur. L'homme qui voulait être heureux Laurent Gounelle. […] En Occident, vous avez l’habitude de séparer le corps et l’esprit. Laurent Gounelle décrit la naissance des tortues sur la plage à laquelle assistent Julian, Hans et Claudia. L’ascension du mont Skouwo nécessite plusieurs heures de marche sous la chaleur, et cela ne tente pas trop Julian. ‘L’homme qui voulait être heureux’ est un (petit) roman dans lequel se cache un guide sur le bien-être et le développement personnel, spécialités de l’auteur Laurent GOUNELLE. C’est là qu’il rencontre maître Samtyang, qui ne ressemble pas du tout à ce que le narrateur imaginait : un homme de près de 80 ans, marchant lentement, accoutré de vêtements “d’une sobriété désarmante, minimalistes et sans âge”. Home Culture Livre Littérature Romans Littérature française. Soulagé, il va ensuite s’asseoir dans un café et se met à observer les gens en se replongeant dans tout ce qu’il a appris les jours précédents. Avant de se quitter, le sage confie une nouvelle mission à Julian : celle de demander des choses à des personnes dans le but d’obtenir une réponse négative. Un roman facile à lire, accessible à tous, agréable, imagé. Cela va de soi.”. Parce que la réalité est beaucoup trop vaste pour parvenir à la saisir dans sa globalité. Ces échanges consistent en des échanges de biens mais aussi échanges de compétences, de services, de conseils. Laurent Gounelle clôt le chapitre sur le concert. Les peurs à dépasser (celles de décevoir, d’être rejeter par exemple). Tout en rédigeant, Julian s’interroge sur ce qui l’empêchait de vivre cette vie désirée. Regardez un enfant qui apprend à marcher : vous croyez qu’il réussit du premier coup ? Maître Samtyang le rassure : “Si on aime les gens seulement quand ils se comportent conformément à nos idéaux, ce n’est pas de l’amour… C’est pour cela que je crois que vous n’avez rien à craindre de la part de ceux qui vous aiment. Le héro de l’histoire. Et pour maître Samtyang l’argent n’est pas une fin en soi : “Gagner de l’argent est un objectif valable, et cela correspond à l’une des phases de l’existence. « L’homme qui voulait être heureux » Laurent GOUNELLE Personnage : Narrateur : Julian, Origine Occidentale, 1m90, cheveux blonds, enseignant, loue un bungalow en bordure pdt 1 mois de plage, voisin avec un couple d’Hollandais, habitude de se baigner tous les soirs. Bonne nouvelle ! La discussion entre les deux hommes se poursuit sur le thème de l’argent. Titre de l’édition anglaise : “ The Man Who Wanted to Be Happy“ Le principe est simple : on est conditionné par nos croyances, le plus souvent inculquées par notre entourage lorsqu’on était enfant, et … Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Quand l'homme se déconnecte de la nature et se nourrit de la frénésie de la société moderne, il épuise son énergie vitale et ses facultés de récupération. Le chemin qui mène au bonheur demande parfois de renoncer à la facilité, pour suivre les exigences de sa volonté au plus profond de soi.”. Vous avez une très bonne santé. Il tente de se redresser et hop ! Pourquoi ne pas les confier aux médias ? Laurent GOUNELLE. Aliquam animi natus placeat vel veritatis! Quand l'homme se déconnecte de la nature et se nourrit de la frénésie de la société moderne, il épuise son énergie vitale et ses facultés de récupération. C’est même presque difficile à obtenir. Le guérisseur explique qu’il n’y a pas qu’une réalité. Poids du produit. Format. Résumé de “L’Homme qui voulait être heureux” de Laurent Gounelle : Ce livre est le récit d’un homme en vacances à Bali qui décide, quelques jours avant son retour, de rencontrer un guérisseur, les révélations du vieux sage vont alors bouleverser sa vie… Par Laurent Gounelle, 2009, 221 pages. Un jeune touriste en vacances en Indonésie va consulter un vieux guérisseur balinais qui diagnostique chez lui, en dépit d'une bonne santé, un certain mal-être existentiel. Les idées sont intéressantes mais beaucoup entendues ; il faudra aller vers d’autres lectures pour approfondir. En effet, les individus n’entrevoient qu’une partie des choses et chaque personne en perçoit une partie différente. Ce neuvième chapitre de “L’Homme qui voulait être heureux” est nettement plus court que les précédents. Et puis, bien sûr, je serais avec une femme que j’aimerais et qui m’aimerait. Salut tout le monde, Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un livre qui vaut vraiment la peine d’être lu ! Laurent Gounelle nous relate, dans ce chapitre de “L’Homme qui voulait être heureux“, la deuxième rencontre de Julian avec le vieux sage. L’auteur est Laurent Gounelle, les éditeurs sont Pocket, Anne Carrière, édition de la loupe, la collection de cet ouvrage est Pocket, la date de parution est février 2008, c’est un roman français, il comporte 167 pages . Pourtant, malgré son succès commercial, “L’Homme qui voulait être heureux” est un livre aux avis contrastés…. Alors, qu’est-ce que c’est ? Ceux qui traînaillent, papillonnent ou s’accordent des plaisirs meurent. Nombre de pages 167 Dimensions 17 x 10 x 0 cm Poids 105 g. L'Homme Qui Voulait Être Heureux Laurent Gounelle Pocket. Format. C’était la première fois de sa vie qu’il avait ressenti du plaisir en voyant un visage se fermer, un regard “se glacer” et des sourcils se froncer ! Car Julian a ressenti ce “non” comme une victoire : “J’avais failli tendre les bras en l’air et lever le regard au ciel en tombant à genoux, comme le font les champions de tennis qui viennent de remporter la balle de match de la finale d’un tournoi du grand chelem. A … C’est pourquoi celui qui avait besoin de quelque chose était dans l’obligation de trouver quelqu’un qui soit intéressé par ce qu’il avait à offrir en échange. “Ce qui me fit vraiment réagir, c’est le nombre de cas pour lesquels la croyance en la guérison suffisait à guérir le patient. “L’Homme qui voulait être heureux” nous aide à prendre conscience des possibilités que nous avons tous en nous (et il ne tient ensuite qu’à nous d’aller au-delà du roman pour les appliquer). Julian est impatient de rencontrer à nouveau et pour la dernière fois le guérisseur. interroge le vieux sage. Tous les trois discutent quelques minutes et décident de se retrouver le soir même pour un concert puis d’aller observer les tortues pondre sur une plage. Julian regagne son bungalow afin de se préparer rapidement pour partir retrouver maître Samtyang. Il me ... sortes de maisonnettes sans murs qui communiquent les unes avec les autres. Tout vous est possible.”, Attablé dans un restaurant en attendant de rejoindre ses amis au concert, Julian repense à sa discussion avec le vieux sage et se met à rêver…. Julian s’adresse alors à elle : “Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable. Lieu: L’histoire se passe dans Bali, une île dans le sud ouest de l’Asie. […] Vous savez, reprit-il, on ne peut pas être heureux si l’on se voit victime des événements ou des autres. Pour lui, c’était un fait, c’est tout. Une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie. On sent que Julian n’apprécie pas particulièrement Hans : “Il disait cela sans réaliser que c’était un reproche. Il l’intègre.”, “C’est surtout pendant l’enfance que se forgent la plupart des croyances que l’on a sur soi, mais on peut aussi en développer plus tard à l’âge adulte. Livraison chez vous ou en magasin et - 5% sur tous les livres. En effet, selon le vieil homme, sa douleur est le symptôme d’un mal-être plus général : ” Si j’exerce la même pression au même endroit chez quelqu’un d’autre, il ne devrait pas avoir mal” continue-t-il. Eh bien, la vérité était que je n’avais pas du tout envie d’en faire l’ascension. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie… Livre broché | Français ... Nombre de pages : 167 ; EAN: 9782266186674 ; Langue: Français ; Date de parution : 02-12-10 ; Nos services. Enfin rentré dans son bungalow, à la tombée de la nuit, il décide de se promener au bord de l’eau. Vous disposez maintenant d’une force qui vous accompagnera toute votre vie. Laurent Gounelle consacre tout ce chapitre de “L’Homme qui voulait être heureux” à la mission de Julian d’obtenir une réponse négative à ses demandes. Cela peut venir : “Un petit enfant apprend énormément de ses parents, et, au moins jusqu’à un certain âge, il a tendance à accepter tout ce que ses parents lui disent. Cela peut se faire à travers des éléments matériels mais aussi immatériels (tels que le […]. Quand on croit quelque chose sur soi, que ce soit en positif ou en négatif, on se comporte d’une manière qui reflète cette chose. L'éclairage très particulier qu'il...apporte à votre vécu va vous entraîner dans l'aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Et pourtant, ce simple rêve et le bonheur qu’il contenait me semblait inaccessible. Il doit obtenir au moins cinq “non”. Dans ce chapitre de “l’Homme qui voulait être heureux“, Julian hésite sur le choix à faire. On ne connaît pas encore son prénom mais on apprend qu’il se trouve à Bali et qu’il souhaite ardemment faire la connaissance de quelqu’un (dont on ignore l’identité). Je n’avais pas besoin de le justifier par des arguments pseudo-rationnels. Il existe aussi des gens qui se sentent valorisés par vos difficultés parce que cela leur donne l’occasion de vous aider. Un bébé va tomber en moyenne deux mille fois avant de savoir marcher.”. D’autres, cependant, qui se questionnent depuis peu, se “découvrent” et commencent à prendre conscience de leurs possibilités, de la même manière que Julian dans le récit, y trouveront, quant à eux, de nombreuses pistes pour envisager un changement dans leur vie. En effet, il semblerait que le niveau d’appréciation du livre varie selon ce qu’on attend du contenu. Attention tout de même à ceux qui attendraient beaucoup de la dimension “développement personnel” : bien que pertinents, les conseils énoncés dans le récit de Laurent Gounelle sont relativement basiques et déjà entendus. Bon état - 3.40 €. Êtes-vous prêt à vous engager en ce sens ?”. Salut tout le monde, Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un livre qui vaut vraiment la peine d’être lu ! Pour finir, le vieux sage évoque l’importance de rester maître de nos choix et de notre destinée : “Plus on évolue dans sa vie, plus on se débarrasse des croyances qui nous limitent, et plus on a de choix. ... Nombre de pages : 200 Parution : 13 février 2008 / RUN 556 Pour cela, il faut d’abord quitter le ressenti et les émotions. Bon état - 3.40 €. Cela se grave en lui. En effet, selon que l’on soit avancé ou pas dans une démarche de développement personnel, les expectatives du lecteur seront différentes. Laurent GOUNELLE. 26 mars 2019 - L'homme qui voulait être heureux, par Laurent Gounelle. Le narrateur . Même au sein d’une famille aimante, chacun doit vivre sa vie. Il se lit très rapidement, et même pour ceux qui passeraient à côté d’un coup de cœur, il restera une lecture agréable. Par exemple, il y a des gens qui se sentent mieux quand vous allez mal, et qui font tout pour que vous n’alliez pas mieux ! Quand Julian revient à la réalité, la chute est un peu rude : “J’étais presque surpris de constater que mon rêve n’était pas démesuré. Cela ne sert à rien de leur en vouloir car ils font cela inconsciemment. Laurent Gounelle nous enseigne, tout au long de son roman, de nombreuses leçons de sagesse. L'HOMME QUI VOULAIT ETRE HEUREUX. Ce que vous croyez sur le monde vous conduit à donner un sens à tout ce qui est ambigu ou incertain… Et cela renforce vos croyances. Tant de pistes qui redonnent espoir et confiance en soi, permettant à chacun d’accomplir sa destinée, comme le prouvent les centaines de témoignages de lecteurs dont le livre a « changé la vie ». Pourquoi ne pas s’intéresser davantage au moyen de guérir les malades par la voie psychologique ?”. Les deux hommes commencent par discuter de l’effet placebo puis en viennent à discuter du rêve de Julian et des raisons qui font que ce n’est pas sa vie actuelle. Dans ce chapitre de “L’Homme qui voulait être heureux“, Laurent Gounelle narre la troisième rencontre entre Julian et le guérisseur. – Auteur du livre : Laurent GOUNELLE. Avec L'homme qui voulait être heureux, c'est tout un monde de possibilités nouvelles qui s'ouvre à nous à la lecture de cette histoire passionnante, où l'on découvre comment se libérer de ce qui nous empêche d'être vraiment heureux. L'homme qui voulait être heureux par Laurent Gounelle aux éditions Pocket.